Travailler à l’éradication de la pauvreté

Objectifs, cibles, faits et chiffres

Objectifs et cibles

élimination de l’extrême pauvreté

Nous voulons participer à l’élimination de l’extrême pauvreté dans le monde entier (s’entend actuellement du fait de vivre avec moins de 1,25 dollar américain par jour)

réduction de la souffrant

Nous voulons participer à la réduction de la proportion d’hommes, de femmes et d’enfants de tous âges souffrant d’une forme ou l’autre de pau-vreté, telle que définie par chaque pays

mêmes droits pour les personnes souffrant

Nous voulons faire en sorte que tous les hommes et les femmes, en particulier les pauvres et les personnes vulnérables, aient les mêmes droits aux res-sources économiques et qu’ils aient accès aux services de base, à la propriété foncière, au contrôle des terres et à d’autres formes de propriété, à l’hé-ritage, aux ressources naturelles et à des nouvelles technologies et des services financiers adaptés à leurs besoins, y compris la microfinance

renforcer la résilience

Nous voulons renforcer la résilience des pauvres et des personnes en situation vulnérable et réduire leur exposition aux phénomènes climatiques ex-trêmes et à d’autres chocs et catastrophes d’ordre économique, social ou environnemental et leur vul-nérabilité

stratégies de développement favorables aux pauvres

Mettre en place aux niveaux national, régional et international des cadres d’action viables, fondés sur des stratégies de développement favorables aux pauvres et soucieuses de la problématique hommes-femmes, afin d’accélérer l’investissement dans des mesures d’élimination de la pauvreté

Faits et Chiffres

783 millions de personnes vivent en-dessous du seuil de pauvreté international fixé à 1,90 dollar par jour.

Il y a dans le monde 122 femmes âgées de 25 à 34 ans vivant dans l’extrême pauvreté pour 100 hommes de la même catégorie d’âge.

L’écrasante majorité des personnes vivant endessous du seuil de pauvreté appartient à deux régions : l’Asie du Sud et l’Afrique subsaharienne.

Les taux de pauvreté élevés se trouvent souvent dans les petits pays fragiles et touchés par un conflit.

En 2017, les pertes économiques dues aux catastrophes, dont trois ouragans majeurs aux États-Unis et dans les Caraïbes, ont été estimées à plus de 300 milliards de dollars.

Notre expérience et nos domaines de compétence

PAYS PROJETS DÉJÀ RÉALISÉS OU EN COURS DE RÉALISATION
Cameroun Chaîne des Foyers Saint Nicodème pour les enfants de la rue
Centrafrique Le Foyer Sainte Thérèse, depuis 10 ans, travaille au regroupement des jeunes filles orphe-lines et démunis, les insère dans des familles d’accueil pour leur fournir le minimum en édu-cation. Elles sont inscrites dans des établissements scolaires et ou professionnels. Le Centre la Voix de l’espoir qui est une continuité des actions de la Fondation la Voix du Coeur qui recueille des enfants en situation de rue, les encadre et les prépare à une réinser-tion éventuelle dans leur foyer. La voix de l’Espoir prend alors le relais avec le service réin-sertion, l’organise, le rend possible et accompagne les enfants réinsérés. Un Centre de formation technique aux petits métiers à Mobaye Un Centre de Formation Professionnelle à Bangui Un Centre Culturel pour jeunes à Pissa
Congo Brazzaville Des enfants des rues ont bénéficié d’une prise en charge globale améliorée (sociale, alimen-taire, scolaire). Accueil et prise en charge des besoins primaires des enfants dans la Likouala (Enyelle, Betou, Mboua et Impfondo), Sangha (Souanké), Dolisie (Sala-Ngolo) et Brazzaville (Case David, Maison Père Jarrot et maison de Moungali) L’espace Jarrot contribue depuis deux décennies à la réinsertion sociale de plusieurs jeunes garçons de rue à Brazzavile. Son action se poursuit. Centre de formation professionnelle à Betou qui accueille les jeunes garçons et filles réfugiés du Congo démocratique et de la Cen-trafrique en leur offrant un petit métier dans les domaines de la mécanique, menuiserie, informatique, soudure-plomberie, électricité auto, autp école, couture et hôtellerie. Intensifier son action dans d’autres villes du pays comme Pointe Noire et Dolisie tout en cherchant l’appui d’autres partenaires. Recherche des partenaires pour accompagner cette oeuvre. Intensifier les acquis de cette oeuvre. Investir dans l’agro-pastorale en développant et en réhabilitant les structures déjà existantes au centre de formation professionnelle de Dolisie (Sala Ngolo)
Gambie Programme d’éducation pour les jeunes les plus pauvres
Ghana Agriculture : élevage pour les femmes ; culture de céréales pour les hommes. Création d’un service éducatif pour les malentendants et les sourds en Gambie en 1979, qui vise à offrir à ces personnes un parcours éducatif leur permettant de mener une vie indé-pendante et de travailler. Dans le cadre de notre université d’Ejisu, formation de jeunes défavorisés. Conférences sur l’éradication de la pauvreté. Projet de pisciculture pour les étudiants spiritains Mise en place d’un centre de formation professionnelle en menuiserie pour les décro-cheurs. Nous espérons former 200 jeunes directement employables.
Grande Bretagne Depuis 2002, le projet Revive au Royaume-Uni continue d’aider les réfugiés et les deman-deurs d’asile à s’intégrer dans leur nouvelle société et à sortir de la pauvreté.
Irlande SPIRASI—Formation de groupes d’amis pour les survivants de la torture en Irlande afin de faciliter l’intégration et d’aider les clients à accéder au travail, à l’éducation et aux pro-grammes de formation professionnelle.
Kenya Depuis 2015, nous nous sommes engagés dans l’éducation (création d’un jardin d’enfants et d’une école primaire) axée sur l’éradication à long terme de la pauvreté. En 2020, nous avons l’intention d’ouvrir une école secondaire pour en faire un cycle com-plet d’enseignement (même objectif).
Madagascar Construction de 2 orphelinats pour garçons (2018) et filles (2010). Construction d’une école du bois pour les jeunes pauvres. Ateliers (menuiserie, atelier de soudure, poterie) pour les enfants des rues.
Malawi La formation des jeunes aux compétences techniques. Nous avons l’intention de construire le Lycée de Filles du Coeur Immaculé à Dedza. Cette école donnera aux filles les moyens d’être indépendantes sur les plans scolaire et économique. Il s’agira d’une école à double filière qui accueillera 400 élèves.
Nigeria Nord-Est Nous avons créé un fonds renouvelable pour les veuves dans le besoin afin de soulager la pauvreté des veuves qui nous entourent. Fabrication de chaussures Bourses d’études pour les enfants et les orphelins dans le besoin Nous avons l’intention de mettre en place.. : Une boulangerie, Un étang à poissons, Atelier de batiks, École de couture, Fabrication de perles, Elevage de volailles Elevage de cochons
Nigeria Sud Est DPIC dans le sud-est du Nigeria créé en 2000 pour aider les moins privilégiés de notre pro-vince. Le point de contact reste l’ensemble des paroisses où nous travaillons. Le travail est en cou Spiritan Southeast Program on Poverty Eradication par l’intermédiaire de son bureau de développement
Pakistan Création de 19 coopératives de microcrédit auprès de 160 familles Marwari-Bhils autour de Rahim Yar Khan. (actif vers 1991 – aucun suivi depuis notre départ de Rahim Yar Khan en 2014) Construction d’un village chrétien (Bethléem), à Mirpur Khas (16 familles)
PANO Exploitation des rizières, création des jardins à Koundara, exploitation des bas-fonds à Mongo, élevage des poulets et des canards à grande échelle à Ziguinchor Garage automobile à Ziguinchor
Tanzanie

L’école est un instrument d’éradication de la pauvreté. Le ministère d’évangélisation a tou-jours travaillé pour réduire ou éradiquer la pauvreté. Ainsi, dans toutes les paroisses et mis-sions, nous avons été impliqués dans le projet d’éradication de la pauvreté.

Le centre de formation professionnelle du Saint-Esprit de Tengeru a aidé un bon nombre de jeunes défavorisés dans la région de Meru et ses environs. Le Centre Dogodogo de Bunju Dar-Es-Salaam est en cours de création et se concentrera sur les enfants des rues. Les sortir de la rue et leur donner des compétences pour s’aider eux-mêmes.

A l’avenir, des plans sont en cours pour une école de formation professionnelle à Mlandizi – Dar-Es-Salaam et une autre à Mto wa Mbu sont des efforts pour aider les moins fortunés à trouver des moyens de subsistance.

Uganda Projet d’agro-business

Ensemble, pour un développement humain intégral porteur d’espérance, de justice et de paix

Aidez nous

Donate Now!Aidex-Nous!

You are donating to : Greennature Foundation

How much would you like to donate?
$10 $20 $30
Would you like to make regular donations? I would like to make donation(s)
How many times would you like this to recur? (including this payment) *
Name *
Last Name *
Email *
Phone
Address
Additional Note
paypalstripe
Loading...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer